La loi de l'effet

  • Par chienzen
  • Le 24/01/2021
  • 0 commentaire

Tout acte qui, dans une situation donnée, produit de la satisfaction, a plus de chances de se reproduire si une situation analogue survient à nouveau.  Thorndike 1911

La loi de l'effet est un des principes qui gouvernent l'apprentissage par conditionnement opérant. Cette loi postule qu'une réponse (comportement) est plus susceptible d'être reproduite si elle entraîne une satisfaction pour l'organisme, et d'être abandonnée s'il en résulte une insatisfaction. En d'autres termes, si la connexion « situation–réponse » est suivie d’un état de satisfaction (donc la récompense) le comportement appris a plus de chance d'être reproduit. Cette loi a été formulée en 1911 par Edward Thorndike posant ainsi les bases du conditionnement opérant largement développé par B.F. Skinner.

Thorndike a observé toute forme vivante apprend par essais et erreurs, à la fois chez l'être humain et dans le règne animal. Ce type d'apprentissage est évident lorsqu'une personne se trouve dans une situation problématique qui doit être résolue et / ou surmontée afin d'atteindre un objectif spécifique.

La loi de l'effet d'Edward Thorndike est l'une des théories dites de stimulus-réponse, théories fondamentales pour les principes de conditionnement.

Thorndike a utilisé des boîtes de puzzle pour ses expériences ; son but était d'étudier comment les animaux apprennent. Bien que fermées, ces boîtes contenaient un petit levier qui permettait à l'animal de s'échapper lorsqu'il était activé. Pour l’expérimentation, Thorndike a mis un chat dans la boîte de puzzle et a ensuite placé un morceau de viande hors de la boîte avec pour but de voir quel effort l'animal offrait pour s'échapper et obtenir la nourriture. Bien que la première fois les chats aient appuyé sur le levier par accident, ils ont répété l'action depuis la première fois qu'ils avaient obtenu une récompense. À chaque essai, Thorndike remarqua que les chats devenaient beaucoup plus rapides en ouvrant la porte. En appuyant sur la manette, l’apparition du comportement augmentait au fil des répétitions, ce que Thorndike a appelé la loi de l'effet.

Suivant cette loi, Skinner (1951) proposa qu’un son soit émis par l’entraîneur, par opposition à un autre type de stimuli (visuel par ex.) ; le son peut être expérimenté et perçu depuis une grande variété de lieux et distances. La loi de l’effet est historiquement à l’origine du conditionnement opérant.

L’apprentissage par essais et erreur (loi de l’effet), traditionnellement utilisé et présent dans la nature, n’existe pratiquement plus aujourd’hui en éducation canine (sauf quelques vieux de la vieille qui persistent à l’utiliser). Un apprentissage sans erreur est largement préféré. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’apprentissage sans erreur, cette approche fera l’objet prochainement d’un webinaire.

Thorndike cat box

 

Ajouter un commentaire