Plan d'entraînement

  • Par chienzen
  • Le 31/03/2021
  • 0 commentaire

Lorsqu'on pratique une activité sportive ou qu'on souhaite apprendre un comportement à son chien, il est important de prévoir ce qu'on va faire durant une séance d'entraînement. Pendant longtemps je ne planifiais rien, ni avant ni après la séance, ce qui m'a souvent ralenti dans la progression de mes chiens. Parfois, travaillant plusieurs chiens, je ne me souvenais plus où j'en étais avec quel chien! Même si je pouvais travailler le même comportement, ils n'avait pas tous la même vitesse d'avancement. L'utilisation du plan de progression m'a vraiment aidé de ce côté là, me permettant de garder des notes sur les entraînements, de planifier les suivants garantissant ainsi un suivi et une traçabilité.

Quels sont les avantages d'un plan de progression?

  • On sait exactement ce qu'on souhaite obtenir du chien.
  • On sait quel comportement est ciblé et priorisé durant l'entraînement.
  • En listant les étapes du plan de progression, on peut savoir où on en est et éventuellement revenir en arrière.
  • Il peut être modifié à tout moment: il est parfois nécessaire de rajouter des étapes et surtout des sous-étapes.
  • Il limite la frustration (chez nous comme chez notre compagnon).
  • Il permet de garder une trace des succès et ainsi progresser de façon linéaire.

 

Comment créer un plan de progression?

Peu importe le comportement, vous devez tout d'abord avoir une idée précise de ce que vous souhaitez obtenir, puis déterminer les étapes qui seront nécessaires pour y parvenir. Une façon simple de procéder est d'utiliser le "back chaining" ou chaînage arrière en français. Prenons l'exemple du "assis": idéalement, vous souhaitez que votre chien s'assoie et garde la position en toute circonstance. Voici un exemple de plan de progression (liste des étapes):

  1. Leurrer la position "assis".
  2. Diminuer le leurre (renfoçateur puis geste).
  3. Introduire la commande vocale.
  4. Introduire la notion de durée.
  5. Introduire la distraction (mouvements de votre part et/ou distractions environnementales).
  6. Introduire la distance.
  7. Généralisation du comportement.

Je vous présente là les grandes lignes de cet apprentissage. En fonction de votre chien, vous devrez bien évidemment ajouter un certain nombre de sous-étapes sur lesquelles vous passerez quelques entraînements afin qu'elles soient acquises, avant de passer à l'étape ou sous-étape suivante. Un plan de progression n'est pas une recette de pâtisserie, vous l'aurez compris. Nous interagissons avec des êtes vivants, avec leurs émotions ainsi que des capacités cognitives propres à chaque individu.

Ce que m'apporte le plan de progression?

  • Informations sur les capacités cognitives du chien que je travaille.
  • Sur quoi cibler les entraînements: comportement, environnement, nombre de répétitions, rythme des entraînements, etc.
  • Les sous étapes (qui peuvent être très nombreuses, notamment pour Jun).
  • Limite l'apprentissage par essais et erreur.
  • Limite la frustration chez le chien comme l'humain.
  • Favorise un apprentissage sans erreur (apprentissage plus rapide).

 

Je vous présente ci-dessous un entraînement en nosework avec Jun. Bien que sa désignation soit de façon générale excellente, vous observerez sur la première partie de la vidéo que Jun me présente une désignation en position couchée, puis un demi couché, et finalement une désignation parfaite. Dans la deuxième partie, vous pourrez observer que Jun se déconcentre au fil des répétitions. Je vous laisse regarder la vidéo, puis nous allons parler plan de progression ensuite:

Présentation de la situation avec Jun:

  • Excellente désignation.
  • Son point faible: elle a de la peine à généraliser les comportements.
  • Les répétitions ne sont pas son fort: soit elle va agir par mémoire (problème en voie de résolution), soit elle n'arrive plus à se concentrer.
  • Elle a besoin d'instructions claires.
  • Peine avec l'autonomie en nosework et peut vitre montrer des signaux de stress.

 

Plan de progression de la première partie dans la vidéo:

  1. Généralisation de la recherche sur contenants - première fois que Jun cherche en "extérieur".
  2. Augmentation du nombre de recherches consécutives - nous sommes à 3 recherches successives pour l'instant.
  3. Augmentation du nombre de contenants (elle était à 3 contenants la semaine passée).

 

Observations: Jun désigne moins bien que d'habitude et se couche. La veille, j'ai introduit puis fortement renforcé durant la journée le "couché relax" lorsque je m'arrête et m'assoit sur un banc ou lorsque je parle à quelqu'un. Lors de l'entraînement, elle me propose en désignation le dernier comportement qui a été travaillé. Heureusement, elle comprend lors du deuxième passage, et par un marquage sur comportement anticipé que je ne souhaite pas qu'elle se couche. Le 3ème passage est donc effectué de façon conforme à ce que je souhaite obtenir... vous pouvez voir à mon language corporel la joie que j'exprime!

Plan de progression de la deuxième partie dans la vidéo:

  1. Introduction de l'odeur cible sur le mur d'entraînement (jusque là elle cherchait l'odeur du kong et non la nouvelle odeur, ici l'huile essentielle de bouleau).
  2. Systématique de recherche

Observations: l'odeur cible est maintenant connue et intégrée. Le point 2. reste encore à travailler puisqu'elle se déconcentre et "sort" de la recherche à plusieurs reprises.

Vous souhaitez en savoir plus sur la planification et les plans de progression? Inscrivez-vous sans plus tarder sur notre webinaire:

http://www.chienzen.ch/pages/cours-en-ligne/apprentissage-sans-erreur.html

 

Ajouter un commentaire